UMR 1069 SAS INRA - Agrocampus Ouest

Service de visualisation UMR SAS [GeoSAS]

referentiel:BV referentiel:BV referentiel:BV
Service health Now:
Interface
Web Service, OGC Web Map Service 1.3.0
Keywords
WFS, WMS, GEOSERVER
Fees
NONE
Access constraints
NONE
Supported languages
No INSPIRE Extended Capabilities (including service language support) given. See INSPIRE Technical Guidance - View Services for more information.
Data provider

UMR 1069 SAS INRA - Agrocampus Ouest (unverified)

Contact information:

Hervé Squividant

UMR 1069 SAS INRA - Agrocampus Ouest

65 rue de Saint-Brieuc, 35042 Rennes,

Email: 

Service metadata
No INSPIRE Extended Capabilities (including service metadata) given. See INSPIRE Technical Guidance - View Services for more information.

Ads by Google

Service de visualisation cartographique (WMS) de l'UMR SAS. GéoSAS, portail de l'information géographique de l'Unité Mixte de Recherche, Sol Agro et hydrosystèmes, Spatialisation (UMR SAS), INRA - Agrocampus Ouest, Rennes - Quimper

Available map layers (176)

Bretagne : Classes de drainage dominant des sols (igcs:Drainage dominant)

Classes de drainage dominant des sols de Bretagne

Bretagne : Classes dominantes d'épaisseur des sols (igcs:Epaisseur dominante)

Classes dominantes d'épaisseur des sols de Bretagne

Bretagne : Familles de sols dominants (igcs:Famille dominante)

Familles de sols dominants de Bretagne

Bretagne : Materiau parental dominant des sols (igcs:Materiau dominant)

Materiau parental dominant des sols de Bretagne

Bretagne : Texture GEPPA dominante des sols (igcs:Texture dominante)

Texture GEPPA dominante des sols de Bretagne

Cartes des Sols de Bretagne précises (sdb:carte_pedo_precise)

Assemblage des cartes pédologiques de Bretagne au 1/10000 et 1/50000

Sols de Bretagne - Assemblage des emprises des cartes deBretagne (sdb:Assemblage_carte_Bretagne)

Bretagne : Bassins Versants de l'étude CSEB (referentiel:BV)

Découpage de la Bretagne en bassins versants pour l'étude du Conseil Scientifique à l'environnement de Bretagne (CSEB)

Carte des sols de Bais (sdb:Bais_25000)

Carte pédologique de Bais au 1/25000

Berambadi Experimental Plots Boundary Postgis (aicha:Berambadi_Borewell_Locations_postgis)

Aicha Berambadi Digital Elevation Model (aicha:Berambadi_DEM)

Berambadi Experimental Plots (aicha:Berambadi_Experimental_Plots)

Berambadi Experimental Plots Boundary (aicha:Berambadi_Experimental_Plots_Bnd)

Berambadi Optical IRS P6 05Oct2012 (aicha:Berambadi_IRS-P6_05Oct2012)

aicha Berambadi Monitoring Borewell Locations (aicha:Berambadi_Monitoring_Borewell_Locations)

Berambadi_Parcel (aicha:Berambadi_Parcel)

Berambadi Soil Info (aicha:Berambadi_Soil_Info)

Berambadi_cadastral_map (aicha:Berambadi_cadastral_map)

Berambadi_drainage (aicha:Berambadi_drainage)

Berambadi_drainage_network (aicha:Berambadi_drainage_network)

Berambadi_roads (aicha:Berambadi_roads)

Berambadi_village_boundary (aicha:Berambadi_village_boundary)

Berambadi_village_location (aicha:Berambadi_village_location)

Berambadi watershed boundary - LMI CEFIRSE - AICHA project (aicha:Berambadi_watershed_boundary)

Carte des sols de Combourg (sdb:Combourg_10000)

Carte pédologique de Combourg au 1/10000

Consort : Catchment bound BV6 (consort:Contour_BV6)

Consort : Catchment bound G01 (consort:Contour_G01)

Consort : Flow domain BV6 (consort:FlowDomain_BV6)

Consort : Flow domain G01 (consort:FlowDomain_G01)

Carte des sols de Guer (sdb:Guer_25000)

Carte pédologique de Guer au 1/25000

Gundal_roads (aicha:Gundal_roads)

Kabini_drainage (aicha:Kabini_drainage)

Kabini_drainage_network (aicha:Kabini_drainage_network)

Kabini_rain_gauge (aicha:Kabini_rain_gauge)

Kabini_watershed_boundary (aicha:Kabini_watershed_boundary)

Carte des sols de Kervijen (sdb:Kervijen_25000)

Carte pédologique de Kervijen au 1/25000

Troncons Hydrographiques simplifiés de la BD TOPAGE de Loire-Bretagne (topage:Loire-bretagne_TronconHydrographique_simplifie)

Carte des sols de Loudeac (sdb:Loudeac_25000)

Carte pédologique de Loudeac au 1/25000

Maddur_climate_hydrology_survey (aicha:Maddur_climate_hydrology_survey)

Maddur_contours_elevation (aicha:Maddur_contours_elevation)

Maddur_forest (aicha:Maddur_forest)

Maddur_streams (aicha:Maddur_streams)

Maddur_water_sampling (aicha:Maddur_water_sampling)

Maddur_watershed_boundary (aicha:Maddur_watershed_boundary)

MuleHole_soil_map (aicha:MuleHole_soil_map)

Mule_hole_landmarks (aicha:Mule_hole_landmarks)

Mule_hole_monitoring_wells (aicha:Mule_hole_monitoring_wells)

Mulehole_contours_elevation (aicha:Mulehole_contours_elevation)

Mulehole_drainage (aicha:Mulehole_drainage)

Mulehole_watershed_boundary (aicha:Mulehole_watershed_boundary)

Carte des sols de Naizin (sdb:Naizin_10000)

Carte pédologique de Naizin au 1/10000

Nugu_watershed_boundary (aicha:Nugu_watershed_boundary)

Consort : Outlet BV6 (consort:Outlet_BV6)

Consort : Outlet G01 (consort:Outlet_G01)

Payodu_streams (aicha:Payodu_streams)

Payodu_watershed_boundary (aicha:Payodu_watershed_boundary)

Carte des sols de Pipriac (sdb:Pipriac_25000)

Carte pédologique de Pipriac au 1/25000

Carte des sols de Plouguerneau (sdb:Plouguerneau_50000)

Carte pédologique de Plouguerneau au 1/50000

RPG du 22 et cultures de 2006 a 2014 (rpg:RPG_2006_2014_22)

Registre Parcellaire Graphique anonymisé des Côtes d'Armor et rotations culturales de 2006 à 2014. La rotation culturale indiquée correspond à celle de la parcelle principale de chaque ilot déclaré à la PAC en 2014. Travail réalisé UMR AGIR INRA et par l'ODR INRA. Un identifiant non signifiant permet de retrouver les ilots d'une même exploitation.

RPG du 22 et cultures de 2006 à 2014 (referentiel:RPG_2006_2014_22_BIS)

Registre Parcellaire Graphique anonymisé des Côtes d'Armor et rotations culturales de 2006 à 2014. La rotation culturale indiquée correspond à celle de la parcelle principale de chaque ilot déclaré à la PAC en 2014. Travail réalisé UMR AGIR INRA et par l'ODR INRA. Un identifiant non signifiant permet de retrouver les ilots d'une même exploitation.

RPG du 29 et cultures de 2006 à 2014 (rpg:RPG_2006_2014_29)

Registre Parcellaire Graphique anonymisé du Finistère et rotations culturales de 2006 à 2014. La rotation culturale indiquée correspond à celle de la parcelle principale de chaque ilot déclaré à la PAC en 2014. Travail réalisé UMR AGIR INRA et par l'ODR INRA. Un identifiant non signifiant permet de retrouver les ilots d'une même exploitation.

RPG du 35 et cultures de 2006 à 2014 (rpg:RPG_2006_2014_35)

Registre Parcellaire Graphique anonymisé d'Ille et Vilaine et rotations culturales de 2006 à 2014. La rotation culturale indiquée correspond à celle de la parcelle principale de chaque ilot déclaré à la PAC en 2014. Travail réalisé UMR AGIR INRA et par l'ODR INRA. Un identifiant non signifiant permet de retrouver les ilots d'une même exploitation.

RPG du 56 et cultures de 2006 à 2014 (rpg:RPG_2006_2014_56)

Registre Parcellaire Graphique anonymisé du Morbihan et rotations culturales de 2006 à 2014. La rotation culturale indiquée correspond à celle de la parcelle principale de chaque ilot déclaré à la PAC en 2014. Travail réalisé UMR AGIR INRA et par l'ODR INRA. Un identifiant non signifiant permet de retrouver les ilots d'une même exploitation.

Carte des sols de Rostrenen (sdb:Rostrenen_10000)

Carte pédologique de Rostrenen au 1/10000

South_gundal_watershed_boundary (aicha:South_gundal_watershed_boundary)

Abondance en anguilles (2013) - Observatoire Sélune (selune:ab_IAA_2013_selune)

Le rétablissement du continuum fluvial de la Sélune après l’arasement des barrages permettra la colonisation de l’amont du bassin anciennement inaccessible aux anguilles. Avant l'arasement, deux affluents principaux étaient utilisés par les poissons amphihalins pour leur reproduction, en plus du cours principal : le Beuvron et l'Oir. La population d’anguille de la Sélune a été suivie en phase pré-arasement par des campagnes d’indice d’abondance effectuées en 2013, 2015, 2019 sur un réseau de stations couvrant l’ensemble du réseau hydrographique de la Sélune. Ces données permettent d’estimer l’évolution de l’abondance des anguilles le long de la Sélune et de ses affluents et leur structuration en taille avant et après la destruction des barrages. L’inventaire est réalisé début septembre, une année sur deux, à l'aide d'un dispositif de pêche électrique et d'épuisettes. Trente points de pêche de trente secondes minimum sont réalisés. Une station de pêche comprend environ 100 mètres de linéaire de cours d’eau. Toutes les anguilles pêchées sont anesthésiées et font l’objet de mesures biométriques (poids, longueur, diamètre oculaire horizontal, vertical, détermination du stade jaune ou argentée). L’ensemble des anguilles est relâché directement sur le site de pêche.

Abondance en anguilles (2015) - Observatoire Sélune (selune:ab_IAA_2015_selune)

Le rétablissement du continuum fluvial de la Sélune après l’arasement des barrages permettra la colonisation de l’amont du bassin anciennement inaccessible aux anguilles. Avant l'arasement, deux affluents principaux étaient utilisés par les poissons amphihalins pour leur reproduction, en plus du cours principal : le Beuvron et l'Oir. La population d’anguille de la Sélune a été suivie en phase pré-arasement par des campagnes d’indice d’abondance effectuées en 2013, 2015, 2019 sur un réseau de stations couvrant l’ensemble du réseau hydrographique de la Sélune. Ces données permettent d’estimer l’évolution de l’abondance des anguilles le long de la Sélune et de ses affluents et leur structuration en taille avant et après la destruction des barrages. L’inventaire est réalisé début septembre, une année sur deux, à l'aide d'un dispositif de pêche électrique et d'épuisettes. Trente points de pêche de trente secondes minimum sont réalisés. Une station de pêche comprend environ 100 mètres de linéaire de cours d’eau. Toutes les anguilles pêchées sont anesthésiées et font l’objet de mesures biométriques (poids, longueur, diamètre oculaire horizontal, vertical, détermination du stade jaune ou argentée). L’ensemble des anguilles est relâché directement sur le site de pêche.

Abondance en anguilles (2019) - Observatoire Sélune (selune:ab_IAA_2019_selune)

Le rétablissement du continuum fluvial de la Sélune après l’arasement des barrages permettra la colonisation de l’amont du bassin anciennement inaccessible aux anguilles. Avant l'arasement, deux affluents principaux étaient utilisés par les poissons amphihalins pour leur reproduction, en plus du cours principal : le Beuvron et l'Oir. La population d’anguille de la Sélune a été suivie en phase pré-arasement par des campagnes d’indice d’abondance effectuées en 2013, 2015, 2019 sur un réseau de stations couvrant l’ensemble du réseau hydrographique de la Sélune. Ces données permettent d’estimer l’évolution de l’abondance des anguilles le long de la Sélune et de ses affluents et leur structuration en taille avant et après la destruction des barrages. L’inventaire est réalisé début septembre, une année sur deux, à l'aide d'un dispositif de pêche électrique et d'épuisettes. Trente points de pêche de trente secondes minimum sont réalisés. Une station de pêche comprend environ 100 mètres de linéaire de cours d’eau. Toutes les anguilles pêchées sont anesthésiées et font l’objet de mesures biométriques (poids, longueur, diamètre oculaire horizontal, vertical, détermination du stade jaune ou argentée). L’ensemble des anguilles est relâché directement sur le site de pêche.

Abondances en écrevisses signal (automne 2018) - Observatoire Sélune (selune:ab_IAE_201810_selune)

L’écrevisse invasive Pacifastacus leniusculus, également appelée écrevisse de Californie ou Signal est présente sur le bassin de la Sélune depuis plusieurs années mais cantonnée à l’amont par les retenues d’eau des barrages. Son habitat potentiel va être considérablement étendu du fait de la renaturation de la vallée de la Sélune. L’objectif de ce suivi est de décrire si, et à quelle vitesse les Pacifastacus colonisent l’aval de la Sélune au fur et à mesure de son retour à un état lotique ("rivière courante"), et si de là elles colonisent les affluents auparavant inaccessibles car débouchant directement dans les retenues d’eau. Le suivi est réalisé à travers deux campagnes annuelles de suivi, au printemps et à l’automne. La présence de Pacifastacus est recherchée par piégeage via l’Indice d’Abondance Ecrevisse IAE. L’IAE est réalisé sur les stations les plus sensibles du front de colonisation et consiste à poser 15 nasses non appâtées durant 24 heures, installées tous les 10 mètres au minimum. L'abondance en Pacifastacus est obtenu par comptage des individus capturés et en prenant en compte l'effort de capture.

Abondances en écrevisses signal (printemps 2019) - Observatoire Sélune (selune:ab_IAE_201905_selune)

L’écrevisse invasive Pacifastacus leniusculus, également appelée écrevisse de Californie ou Signal est présente sur le bassin de la Sélune depuis plusieurs années mais cantonnée à l’amont par les retenues d’eau des barrages. Son habitat potentiel va être considérablement étendu du fait de la renaturation de la vallée de la Sélune. L’objectif de ce suivi est de décrire si, et à quelle vitesse les Pacifastacus colonisent l’aval de la Sélune au fur et à mesure de son retour à un état lotique ("rivière courante"), et si de là elles colonisent les affluents auparavant inaccessibles car débouchant directement dans les retenues d’eau. Le suivi est réalisé à travers deux campagnes annuelles de suivi, au printemps et à l’automne. La présence de Pacifastacus est recherchée par piégeage via l’Indice d’Abondance Ecrevisse IAE. L’IAE est réalisé sur les stations les plus sensibles du front de colonisation et consiste à poser 15 nasses non appâtées durant 24 heures, installées tous les 10 mètres au minimum. L'abondance en Pacifastacus est obtenu par comptage des individus capturés et en prenant en compte l'effort de capture.

Abondances en écrevisses signal (automne 2019) - Observatoire Sélune (selune:ab_IAE_201910_selune)

L’écrevisse invasive Pacifastacus leniusculus, également appelée écrevisse de Californie ou Signal est présente sur le bassin de la Sélune depuis plusieurs années mais cantonnée à l’amont par les retenues d’eau des barrages. Son habitat potentiel va être considérablement étendu du fait de la renaturation de la vallée de la Sélune. L’objectif de ce suivi est de décrire si, et à quelle vitesse les Pacifastacus colonisent l’aval de la Sélune au fur et à mesure de son retour à un état lotique ("rivière courante"), et si de là elles colonisent les affluents auparavant inaccessibles car débouchant directement dans les retenues d’eau. Le suivi est réalisé à travers deux campagnes annuelles de suivi, au printemps et à l’automne. La présence de Pacifastacus est recherchée par piégeage via l’Indice d’Abondance Ecrevisse IAE. L’IAE est réalisé sur les stations les plus sensibles du front de colonisation et consiste à poser 15 nasses non appâtées durant 24 heures, installées tous les 10 mètres au minimum. L'abondance en Pacifastacus est obtenu par comptage des individus capturés et en prenant en compte l'effort de capture.

Abondance en lamproies (IAL - 2013) - Observatoire Sélune (selune:ab_IAL_2013_selune)

Le cours amont de la Sélune n'est pas accessible aux poissons migrateurs du fait des deux barrages hydroélectriques. Les lamproies sont bloquées à une quinzaine de kilomètres de la mer par le premier barrage infranchissable de la Roche qui boit. La méthode utilisée pour échantillonner les lamproies est celle mise au point par Lasne et al. (2010) permettant de prélever plus efficacement les individus de très petite taille que par pêche électrique. La méthode s’appuie sur l’utilisation d’un outil dérivé du filet de Surber, permettant de prélever les ammocètes de façon standardisée. Cette enceinte permet de réaliser des prélèvements ponctuels, à la manière des EPA. La réalisation d’un point de prélèvement se déroule en plusieurs étapes. Après avoir localisé un microhabitat favorable, une caisse est enfouie dans le substrat jusqu’à une profondeur d’environ 15 cm. L’opérateur prélève alors le substrat et le dépose dans le filet. La colonne d’eau dans la caisse est filtrée et les sédiments dans le filet déposés sur un tamis afin de récupérer toutes les ammocètes. Ces dernières sont mesurées et des prélèvements génétiques sont effectués lorsque leur taille le permet. Un total de 30 prélèvements maximum est effectué par station.

Abondance en lamproies (IAL - 2015) - Observatoire Sélune (selune:ab_IAL_2015_selune)

Le cours amont de la Sélune n'est pas accessible aux poissons migrateurs du fait des deux barrages hydroélectriques. Les lamproies sont bloquées à une quinzaine de kilomètres de la mer par le premier barrage infranchissable de la Roche qui boit. La méthode utilisée pour échantillonner les lamproies est celle mise au point par Lasne et al. (2010) permettant de prélever plus efficacement les individus de très petite taille que par pêche électrique. La méthode s’appuie sur l’utilisation d’un outil dérivé du filet de Surber, permettant de prélever les ammocètes de façon standardisée. Cette enceinte permet de réaliser des prélèvements ponctuels, à la manière des EPA. La réalisation d’un point de prélèvement se déroule en plusieurs étapes. Après avoir localisé un microhabitat favorable, une caisse est enfouie dans le substrat jusqu’à une profondeur d’environ 15 cm. L’opérateur prélève alors le substrat et le dépose dans le filet. La colonne d’eau dans la caisse est filtrée et les sédiments dans le filet déposés sur un tamis afin de récupérer toutes les ammocètes. Ces dernières sont mesurées et des prélèvements génétiques sont effectués lorsque leur taille le permet. Un total de 30 prélèvements maximum est effectué par station.

Agences de l'Eau (inr2ae:agences_de_leau)

ORE AgrHys : Mesures chimiques journalières (ore:agrhys_donnees_chimie_jour)

Mesures chimiques validées et moyennées au pas de temps journalier de l'Observatoire de Recherche en Environnement AgrHyS - INRA UMR SAS - Rennes

ORE AgrHys : Mesures hydrologiques journalières (ore:agrhys_donnees_hydro_jour)

Mesures chimiques validées et moyennées au pas de temps journalier de l'Observatoire de Recherche en Environnement AgrHyS - INRA UMR SAS - Rennes

ORE AgrHys : Mesures physico-chimiques journalières (ore:agrhys_donnees_physicochimiques_jour)

Mesures physico-chimiques validées et moyennées au pas de temps journalier de l'Observatoire de Recherche en Environnement AgrHyS - INRA UMR SAS - Rennes

Aléa érosion (sdb:alea)

Aléa érosion

banque hydro bretagne (simfen:banque_hydro_bretagne)

Archives spatialisées des débits mesurés aux stations hydrometriques de Bretagne

Observatoire Sélune : barrages (selune:barrage_selune)

Localisation des barrages de la Sélune sous la forme de points, avec des informations attributaires sur la nature et les caractérisques physiques des barrages.

Battance (sdb:battance)

Battance en 3 classes (sdb:battance_3cl)

Tronçons hydrographiques de la BD Topage en Bretagne (simfen:bdtopage_troncon_hydrographique_bretagne)

Bassins versants cardinaux de Bretagne (mntsurf:bv_cardinaux)

Délimitation des 3 grands bassins versant de Bretagne : Manche, Iroise, Atlantique

Bretagne : Concentration et flux d'azote des bassins versants (cseb:bv_no3)

Concentration et flux d'azote des bassins versants de Bretagne.

Bretagne : nouveau Réseau hydrographique modelisé (mntsurf:bzh_rh25ha)

Réseau hydrographique modélisé de Bretagne réalisé par seuillage à 25 hectares de surface drainée à partir Modèle Numérique de Terrain (MNT) à résolution de 50 m. Seuls les réseau hydrographiques des bassins versants de plus 250 ha sont modélisés.

Bretagne : Trait de côte (bzh:bzh_tch)

Trait de côte Histolitt de Bretagne

Bretagne : Zones Humides Potentielles (mntsurf:bzh_zhp)

Carte des zones humides potentielles de Bretagne calculée par application de l'indice de Beven-Kirkby à partir d'un Modèle Numérique de Terrain.

Communes (chefs-lieux) - Observatoire Sélune (selune:commune_selune)

Chefs-lieux localisés au sein du site d'étude de l'Observatoire Sélune. Source : IGN - INSEE

Cheptel agricole communal (parchemins:communes_france_cheptel)

Données relatives aux cheptels agricoles en 2000 et 2010 à l'échelle communale (données issues du recensements général agricole)

COnSOrT catchments (consort:consort_catchments)

This layer represents the geographical location of the COnSOrT project catchments

Cours d'eau - Observatoire Sélune (selune:cours_eau_selune)

Drains du SOERE PRO plateforme EFELE (efele:drains_efele)

La couche des drains du Système d’Observatoires d’Expérimentations et de Recherche en Environnement (SOERE) de Produits Résiduaires Organiques (PRO) EFELE représente la position géographique des ... ?

Evaporative Fraction (serie temporelle) MODIS sur la Bretagne (psn:ef_modis_bretagne)

Entreprises DPTI en test (dpti:entreprises_test)

indicateurs des exploitations agricoles (parchemins:exploitations_agricoles)

indicateurs concernant les exploitations agricoles, calculés à l'échelle communale - projet Paroles et Chemins de l’Agriculture Littorale (Parchemins)

Observatoire Sélune : Frayères de lamproies marines (2015) (selune:frayeres_selune_2015)

Les frayères de lamproie marine Petromyzon marinus sont localisées dans le cadre de l'Observatoire Sélune. Cette espèce étant migratrice, sa colonisation de la Sélune et de ses affluents sera probablement influencée par l'effacement des barrages de la Sélune. Les frayères se caractérisent par une dépression accompagnée d’un dôme d’éjection sédimentaire immédiatement en aval. Les pierres retournées sur le dôme sont plus claires ce qui rend les nids facilement visibles et identifiables jusqu’à plusieurs semaines après le frai.

Observatoire Sélune : Frayères de lamproies marines (2019) (selune:frayeres_selune_2019)

Les frayères de lamproie marine Petromyzon marinus sont localisées dans le cadre de l'Observatoire Sélune. Cette espèce étant migratrice, sa colonisation de la Sélune et de ses affluents sera probablement influencée par l'effacement des barrages de la Sélune. Les frayères se caractérisent par une dépression accompagnée d’un dôme d’éjection sédimentaire immédiatement en aval. Les pierres retournées sur le dôme sont plus claires ce qui rend les nids facilement visibles et identifiables jusqu’à plusieurs semaines après le frai.

ZAAR : ggss_catchment (zaar:ggss_catchment)

Captures d'anguilles (2013) - Observatoire Sélune (selune:ind_IAA_2013_selune)

Le rétablissement du continuum fluvial de la Sélune après l’arasement des barrages permettra la colonisation de l’amont du bassin anciennement inaccessible aux anguilles. Avant l'arasement, deux affluents principaux étaient utilisés par les poissons amphihalins pour leur reproduction, en plus du cours principal : le Beuvron et l'Oir. La population d’anguille de la Sélune a été suivie en phase pré-arasement par des campagnes d’indice d’abondance effectuées en 2013, 2015, 2019 sur un réseau de stations couvrant l’ensemble du réseau hydrographique de la Sélune. Ces données permettent d’estimer l’évolution de l’abondance des anguilles le long de la Sélune et de ses affluents et leur structuration en taille avant et après la destruction des barrages. L’inventaire est réalisé début septembre, une année sur deux, à l'aide d'un dispositif de pêche électrique et d'épuisettes. Trente points de pêche de trente secondes minimum sont réalisés. Une station de pêche comprend environ 100 mètres de linéaire de cours d’eau. Toutes les anguilles pêchées sont anesthésiées et font l’objet de mesures biométriques (poids, longueur, diamètre oculaire horizontal, vertical, détermination du stade jaune ou argentée). L’ensemble des anguilles est relâché directement sur le site de pêche. Ce tableau donne les données individuelles sur les anguilles capturées.

Captures d'anguilles (2015) - Observatoire Sélune (selune:ind_IAA_2015_selune)

Le rétablissement du continuum fluvial de la Sélune après l’arasement des barrages permettra la colonisation de l’amont du bassin anciennement inaccessible aux anguilles. Avant l'arasement, deux affluents principaux étaient utilisés par les poissons amphihalins pour leur reproduction, en plus du cours principal : le Beuvron et l'Oir. La population d’anguille de la Sélune a été suivie en phase pré-arasement par des campagnes d’indice d’abondance effectuées en 2013, 2015, 2019 sur un réseau de stations couvrant l’ensemble du réseau hydrographique de la Sélune. Ces données permettent d’estimer l’évolution de l’abondance des anguilles le long de la Sélune et de ses affluents et leur structuration en taille avant et après la destruction des barrages. L’inventaire est réalisé début septembre, une année sur deux, à l'aide d'un dispositif de pêche électrique et d'épuisettes. Trente points de pêche de trente secondes minimum sont réalisés. Une station de pêche comprend environ 100 mètres de linéaire de cours d’eau. Toutes les anguilles pêchées sont anesthésiées et font l’objet de mesures biométriques (poids, longueur, diamètre oculaire horizontal, vertical, détermination du stade jaune ou argentée). L’ensemble des anguilles est relâché directement sur le site de pêche. Ce tableau donne les données individuelles sur les anguilles capturées.

Captures d'anguilles (2019) - Observatoire Sélune (selune:ind_IAA_2019_selune)

Le rétablissement du continuum fluvial de la Sélune après l’arasement des barrages permettra la colonisation de l’amont du bassin anciennement inaccessible aux anguilles. Avant l'arasement, deux affluents principaux étaient utilisés par les poissons amphihalins pour leur reproduction, en plus du cours principal : le Beuvron et l'Oir. La population d’anguille de la Sélune a été suivie en phase pré-arasement par des campagnes d’indice d’abondance effectuées en 2013, 2015, 2019 sur un réseau de stations couvrant l’ensemble du réseau hydrographique de la Sélune. Ces données permettent d’estimer l’évolution de l’abondance des anguilles le long de la Sélune et de ses affluents et leur structuration en taille avant et après la destruction des barrages. L’inventaire est réalisé début septembre, une année sur deux, à l'aide d'un dispositif de pêche électrique et d'épuisettes. Trente points de pêche de trente secondes minimum sont réalisés. Une station de pêche comprend environ 100 mètres de linéaire de cours d’eau. Toutes les anguilles pêchées sont anesthésiées et font l’objet de mesures biométriques (poids, longueur, diamètre oculaire horizontal, vertical, détermination du stade jaune ou argentée). L’ensemble des anguilles est relâché directement sur le site de pêche. Ce tableau donne les données individuelles sur les anguilles capturées.

Captures d'écrevisses signal (automne 2018) - Observatoire Sélune (selune:ind_IAE_201810_selune)

L’écrevisse invasive Pacifastacus leniusculus, également appelée écrevisse de Californie ou Signal est présente sur le bassin de la Sélune depuis plusieurs années mais cantonnée à l’amont par les retenues d’eau des barrages. Son habitat potentiel va être considérablement étendu du fait de la renaturation de la vallée de la Sélune. L’objectif de ce suivi est de décrire si, et à quelle vitesse les Pacifastacus colonisent l’aval de la Sélune au fur et à mesure de son retour à un état lotique ("rivière courante"), et si de là elles colonisent les affluents auparavant inaccessibles car débouchant directement dans les retenues d’eau. Le suivi est réalisé à travers deux campagnes annuelles de suivi, au printemps et à l’automne. La présence de Pacifastacus est recherchée par piégeage via l’Indice d’Abondance Ecrevisse IAE. L’IAE est réalisé sur les stations les plus sensibles du front de colonisation et consiste à poser 15 nasses non appâtées durant 24 heures, installées tous les 10 mètres au minimum. Les Pacifastacus capturées sont comptées, sexées et conservées entières au congélateur pour mesures biométriques ultérieures en laboratoire.

Captures d'écrevisses signal (printemps 2019) - Observatoire Sélune (selune:ind_IAE_201905_selune)

L’écrevisse invasive Pacifastacus leniusculus, également appelée écrevisse de Californie ou Signal est présente sur le bassin de la Sélune depuis plusieurs années mais cantonnée à l’amont par les retenues d’eau des barrages. Son habitat potentiel va être considérablement étendu du fait de la renaturation de la vallée de la Sélune. L’objectif de ce suivi est de décrire si, et à quelle vitesse les Pacifastacus colonisent l’aval de la Sélune au fur et à mesure de son retour à un état lotique ("rivière courante"), et si de là elles colonisent les affluents auparavant inaccessibles car débouchant directement dans les retenues d’eau. Le suivi est réalisé à travers deux campagnes annuelles de suivi, au printemps et à l’automne. La présence de Pacifastacus est recherchée par piégeage via l’Indice d’Abondance Ecrevisse IAE. L’IAE est réalisé sur les stations les plus sensibles du front de colonisation et consiste à poser 15 nasses non appâtées durant 24 heures, installées tous les 10 mètres au minimum. Les Pacifastacus capturées sont comptées, sexées et conservées entières au congélateur pour mesures biométriques ultérieures en laboratoire.

Captures d'écrevisses signal (automne 2019) - Observatoire Sélune (selune:ind_IAE_201910_selune)

L’écrevisse invasive Pacifastacus leniusculus, également appelée écrevisse de Californie ou Signal est présente sur le bassin de la Sélune depuis plusieurs années mais cantonnée à l’amont par les retenues d’eau des barrages. Son habitat potentiel va être considérablement étendu du fait de la renaturation de la vallée de la Sélune. L’objectif de ce suivi est de décrire si, et à quelle vitesse les Pacifastacus colonisent l’aval de la Sélune au fur et à mesure de son retour à un état lotique ("rivière courante"), et si de là elles colonisent les affluents auparavant inaccessibles car débouchant directement dans les retenues d’eau. Le suivi est réalisé à travers deux campagnes annuelles de suivi, au printemps et à l’automne. La présence de Pacifastacus est recherchée par piégeage via l’Indice d’Abondance Ecrevisse IAE. L’IAE est réalisé sur les stations les plus sensibles du front de colonisation et consiste à poser 15 nasses non appâtées durant 24 heures, installées tous les 10 mètres au minimum. Les Pacifastacus capturées sont comptées, sexées et conservées entières au congélateur pour mesures biométriques ultérieures en laboratoire.

Captures de lamproies (IAL - 2013) - Observatoire Sélune (selune:ind_IAL_2013_selune)

Le cours amont de la Sélune n'est pas accessible aux poissons migrateurs du fait des deux barrages hydroélectriques. Les lamproies sont bloquées à une quinzaine de kilomètres de la mer par le premier barrage infranchissable de la Roche qui boit. La méthode utilisée pour échantillonner les lamproies est celle mise au point par Lasne et al. (2010) permettant de prélever plus efficacement les individus de très petite taille que par pêche électrique. La méthode s’appuie sur l’utilisation d’un outil dérivé du filet de Surber, permettant de prélever les ammocètes de façon standardisée. Cette enceinte permet de réaliser des prélèvements ponctuels, à la manière des EPA. La réalisation d’un point de prélèvement se déroule en plusieurs étapes. Après avoir localisé un microhabitat favorable, une caisse est enfouie dans le substrat jusqu’à une profondeur d’environ 15 cm. L’opérateur prélève alors le substrat et le dépose dans le filet. La colonne d’eau dans la caisse est filtrée et les sédiments dans le filet déposés sur un tamis afin de récupérer toutes les ammocètes. Ces dernières sont mesurées et des prélèvements génétiques sont effectués lorsque leur taille le permet. Un total de 30 prélèvements maximum est effectué par station.

Captures de lamproies (IAL - 2015) - Observatoire Sélune (selune:ind_IAL_2015_selune)

Le cours amont de la Sélune n'est pas accessible aux poissons migrateurs du fait des deux barrages hydroélectriques. Les lamproies sont bloquées à une quinzaine de kilomètres de la mer par le premier barrage infranchissable de la Roche qui boit. La méthode utilisée pour échantillonner les lamproies est celle mise au point par Lasne et al. (2010) permettant de prélever plus efficacement les individus de très petite taille que par pêche électrique. La méthode s’appuie sur l’utilisation d’un outil dérivé du filet de Surber, permettant de prélever les ammocètes de façon standardisée. Cette enceinte permet de réaliser des prélèvements ponctuels, à la manière des EPA. La réalisation d’un point de prélèvement se déroule en plusieurs étapes. Après avoir localisé un microhabitat favorable, une caisse est enfouie dans le substrat jusqu’à une profondeur d’environ 15 cm. L’opérateur prélève alors le substrat et le dépose dans le filet. La colonne d’eau dans la caisse est filtrée et les sédiments dans le filet déposés sur un tamis afin de récupérer toutes les ammocètes. Ces dernières sont mesurées et des prélèvements génétiques sont effectués lorsque leur taille le permet. Un total de 30 prélèvements maximum est effectué par station. Ce tableau contient les données individuelles sur les lamproies capturées.

Carte des sols de Janzé (sdb:janze_25000)

Carte pédologique de Janzé au 1/25000.

Kerbernez : Assolement de 1992 à 2005 (ore:kbz_assolement)

Assolement des parcelles du site d'étude INRA de Kerbernez de 1992 à 2005

Kerbernez : Terrains batis (ore:kbz_bati)

Surfaces bâtis qui interceptent les sous bassins versants de la zone d'étude INRA de Kerbernez

Kerbernez : Haies Bois Friches (ore:kbz_haies)

Surfaces occupées par les haies, bois et friches du site d'étude INRA de Kerbernez

MNT à 5 mètres de résolution (Litto3D®) de Kerbernez (ore:kbz_mnt_litto3d_5m)

Modèle Numérique de Terrain (MNT) à 5 mètres de résolution calculé par rééchantillonage basé sur la méthode de la médiane de la donnée Litto3D à 1 mètre de résolution. L'emprise géographique du MNT contient l'ensemble du site de l'Observatoire de Recherche en Environnement (ORE) AgrHyS de Kerbernez à Plomelin dans le Finistère.

Kerbernez : Carte Pédologique (ore:kbz_pedologie)

Carte pédologique, réalisée par la méthode tarrière, du site d'étude INRA de Kerbernez

Kerbernez : Reseau Hydrographique (ore:kbz_rh)

Représentation du réseau hydrographique du site d'étude INRA de Kerbernez.

Kerbernez : Routes et Chemins (ore:kbz_routes)

Routes et chemin du site expérimental de Kerbernez de l'Observatoire Régional en Environnement AgrHys

Kerbernez : Sous-bassins Versants (ore:kbz_ssbv)

Contours des sous bassins versants de la zone d'etude INRA de Kerbernez

Fossés en 2013 à Kervidy (ore:kvd_fosse_2013)

Fossés du site d'étude de l'ORE AgrHys de l'INRA sur le site Kervidy-Naizin en 2013

Haies sur talus en 2013 à Kervidy (ore:kvd_haies_talus_2013)

Haies sur talus du site d'étude de l'ORE AgrHys de l'INRA à Kervidy-Naizin en 2013

Assolement en 2013 a Kervidy (ore:kvd_parcellaire_2013)

Assolements du site d'étude de l'ORE AgrHys de l'INRA à Kervidy-Naizin en 2013

Observatoire Sélune : lac de retenue (selune:lac_retenue_selune)

Délimitation (surfacique) du Lac de retenue du barrage de la Roche Qui Boit, La donnée est extraite de la BD Topo v3 (IGN).

ORE : Points de mesure sur PSN (ore:location_psn)

meteo_stations (aicha:meteo_stations)

Données des parcelles du projet Mh anonymisées (mh:mh_prop_parcel)

Parcelles du projet Mh (mh:mh_prop_parcel_prive)

Bathymétrie LIDAR à Vézins (M.N.T.) (selune:mnt_vezins)

Modèle Numérique de Terrain réalisé à partir de levés LIDAR sur le site de Vézins, bassin versant de la Sélune.

Bathymétrie LIDAR à la Roche qui Boit (M.N.T.) (selune:mnt_xyz_rqb3)

Modèle Numérique de Terrain calculé à partir de levés LIDAR sur le site de la Roche Qui Boit, bassin versant de la Sélune.

Points de mesure de l'ANR Mosaic (mosaic:mosaic_pointdemesure)

mosaic_pointdemesuredata (mosaic:mosaic_pointdemesuredata)

France : Milieux potentiellement humides (mntsurf:mph_fr)

Enveloppes de milieux potentiellement humides en 3 classes de confiance

NDVI (serie temporelle) MODIS sur la Bretagne (psn:ndvi_modis_bretagne)

Naizin : Contour du Bassin Versant (ore:nzn_bv)

Contours des sous bassins versants de la zone d'etude INRA de Naizin

Naizin : Carte pédologique (ore:nzn_pedologie)

Carte pédologique, réalisée par la méthode tarrière, du site d'étude INRA de Naizin

Naizin : Réseau Hydrographique (ore:nzn_rh)

Représentation du réseau hydrographique du site d'étude INRA de Naizin

Parcelles du SOERE PRO plateforme EFELE (efele:parcelles_efele)

La couche des parcelles du Système d’Observatoires d’Expérimentations et de Recherche en Environnement (SOERE) de Produits Résiduaires Organiques (PRO) EFELE représente la position géographique des parcelles ou sont effectuées différentes mesures de l'air, du sol et de l'eau.

ZAAR : Bassins versant du site de Pleine-Fougères (zaar:pf_catchments_bound)

Contour des bassins versants du site de Pleine-Fougères - Zone Atelier Armorique

Zone Atelier Armorique (ZAAR) : Limites du site de Pleine-Fougères (zaar:pf_limites)

L’entité bocagère de la Zone Atelier Armorique (ZAAR) est située au niveau du canton de Pleine-Fougères (depuis 1993). La zone bocagère est caractérisée par un gradient paysager allant d’un bocage dense avec des parcelles petites bordées de haies à un bocage lâche. Les haies bordant les parcelles sont le plus souvent constituées d’arbres émondés en ragosses, de chênes avec parfois quelques châtaigniers émondés et des chênes en haut jet, mais aussi de cépées de châtaigniers. Depuis 2005, en raison de l’introduction de conditions de protection de l’environnement dans la Politique Agricole Commune, la plupart des cours d’eau sont bordés de bandes enherbées.

Zone Atelier Armorique (ZAAR) : Points de mesure (zaar:pf_measurement_point)

Ensemble des points de mesure s'inscrivant dans le dispositif hydrologique de la Zone Atelier Armorique à Pleine-Fougères

Bretagne : Stations de mesure & exutoires de l'etude CSEB (cseb:pointbv)

Stations qualité, stations limnigraphiques et exutoires des bassins versants Bretons répertoriés dans le cadre de l'évaluation de la qualité des eaux en Nitrate en Bretagne (rapport CSEB 2009)

ORE AgrHys : Points de mesure (ore:pointdemesure)

Petites régions agricoles (PRA) en Bretagne (parchemins:pra_bzh)

Réseau hydrographique étendu (irstea) (psn:reseau_hydrographique_etendu)

Le Réseau Hydrographique Etendu est une simplification de la BD Carthage consistant à obtenir un réseau typologiquement correct, sans erreurs d'arcs et de sens d'écoulement.

Réseau hydrographique théorique (irstea) (psn:reseau_hydrographique_theorique)

Le réseau hydrographique théorique est calculé à partir du réseau hydrogrpahique étendu et de la BD Alti 50m de l'IGN. Il permet une meilleure estimation des limites de bassins versants. La modélisation du réseau permet d'avoir une représentation plus dense de celui-ci.

Carte des sols de Retiers (sdb:retiers_10000)

Carte pédologique de Retiers au 1/10000.

Secteurs d'étude des anguilles (2013) - Observatoire Sélune (selune:sctr_IAA_2013_selune)

Le rétablissement du continuum fluvial de la Sélune après l’arasement des barrages permettra la colonisation de l’amont du bassin anciennement inaccessible aux anguilles. Avant l'arasement, deux affluents principaux étaient utilisés par les poissons amphihalins pour leur reproduction, en plus du cours principal : le Beuvron et l'Oir. La population d’anguille de la Sélune a été suivie en phase pré-arasement par des campagnes d’indice d’abondance effectuées en 2013, 2015, 2019 sur un réseau de stations couvrant l’ensemble du réseau hydrographique de la Sélune. Ces données permettent d’estimer l’évolution de l’abondance des anguilles le long de la Sélune et de ses affluents et leur structuration en taille avant et après la destruction des barrages. L’inventaire est réalisé début septembre, une année sur deux, à l'aide d'un dispositif de pêche électrique et d'épuisettes. Trente points de pêche de trente secondes minimum sont réalisés. Une station de pêche comprend environ 100 mètres de linéaire de cours d’eau. Toutes les anguilles pêchées sont anesthésiées et font l’objet de mesures biométriques (poids, longueur, diamètre oculaire horizontal, vertical, détermination du stade jaune ou argentée). L’ensemble des anguilles est relâché directement sur le site de pêche. Cette couche donne les localisations de ces secteurs d'étude.

Secteurs d'étude des anguilles (2015) - Observatoire Sélune (selune:sctr_IAA_2015_selune)

Le rétablissement du continuum fluvial de la Sélune après l’arasement des barrages permettra la colonisation de l’amont du bassin anciennement inaccessible aux anguilles. Avant l'arasement, deux affluents principaux étaient utilisés par les poissons amphihalins pour leur reproduction, en plus du cours principal : le Beuvron et l'Oir. La population d’anguille de la Sélune a été suivie en phase pré-arasement par des campagnes d’indice d’abondance effectuées en 2013, 2015, 2019 sur un réseau de stations couvrant l’ensemble du réseau hydrographique de la Sélune. Ces données permettent d’estimer l’évolution de l’abondance des anguilles le long de la Sélune et de ses affluents et leur structuration en taille avant et après la destruction des barrages. L’inventaire est réalisé début septembre, une année sur deux, à l'aide d'un dispositif de pêche électrique et d'épuisettes. Trente points de pêche de trente secondes minimum sont réalisés. Une station de pêche comprend environ 100 mètres de linéaire de cours d’eau. Toutes les anguilles pêchées sont anesthésiées et font l’objet de mesures biométriques (poids, longueur, diamètre oculaire horizontal, vertical, détermination du stade jaune ou argentée). L’ensemble des anguilles est relâché directement sur le site de pêche. Cette couche donne les localisations de ces secteurs d'étude.

Secteurs d'étude des anguilles (2019) - Observatoire Sélune (selune:sctr_IAA_2019_selune)

Le rétablissement du continuum fluvial de la Sélune après l’arasement des barrages permettra la colonisation de l’amont du bassin anciennement inaccessible aux anguilles. Avant l'arasement, deux affluents principaux étaient utilisés par les poissons amphihalins pour leur reproduction, en plus du cours principal : le Beuvron et l'Oir. La population d’anguille de la Sélune a été suivie en phase pré-arasement par des campagnes d’indice d’abondance effectuées en 2013, 2015, 2019 sur un réseau de stations couvrant l’ensemble du réseau hydrographique de la Sélune. Ces données permettent d’estimer l’évolution de l’abondance des anguilles le long de la Sélune et de ses affluents et leur structuration en taille avant et après la destruction des barrages. L’inventaire est réalisé début septembre, une année sur deux, à l'aide d'un dispositif de pêche électrique et d'épuisettes. Trente points de pêche de trente secondes minimum sont réalisés. Une station de pêche comprend environ 100 mètres de linéaire de cours d’eau. Toutes les anguilles pêchées sont anesthésiées et font l’objet de mesures biométriques (poids, longueur, diamètre oculaire horizontal, vertical, détermination du stade jaune ou argentée). L’ensemble des anguilles est relâché directement sur le site de pêche. Cette couche donne les localisations de ces secteurs d'étude.

Secteurs d'étude des lamproies (IAL - 2013) - Observatoire Sélune (selune:sctr_IAL_2013_selune)

Le cours amont de la Sélune n'est pas accessible aux poissons migrateurs du fait des deux barrages hydroélectriques. Les lamproies sont bloquées à une quinzaine de kilomètres de la mer par le premier barrage infranchissable de la Roche qui boit. La méthode utilisée pour échantillonner les lamproies est celle mise au point par Lasne et al. (2010) permettant de prélever plus efficacement les individus de très petite taille que par pêche électrique. La méthode s’appuie sur l’utilisation d’un outil dérivé du filet de Surber, permettant de prélever les ammocètes de façon standardisée. Cette enceinte permet de réaliser des prélèvements ponctuels, à la manière des EPA. La réalisation d’un point de prélèvement se déroule en plusieurs étapes. Après avoir localisé un microhabitat favorable, une caisse est enfouie dans le substrat jusqu’à une profondeur d’environ 15 cm. L’opérateur prélève alors le substrat et le dépose dans le filet. La colonne d’eau dans la caisse est filtrée et les sédiments dans le filet déposés sur un tamis afin de récupérer toutes les ammocètes. Ces dernières sont mesurées et des prélèvements génétiques sont effectués lorsque leur taille le permet. Un total de 30 prélèvements maximum est effectué par station. Cette couche donne les localisations de ces secteurs d'étude.

Secteurs d'étude des lamproies (IAL - 2015) - Observatoire Sélune (selune:sctr_IAL_2015_selune)

Le cours amont de la Sélune n'est pas accessible aux poissons migrateurs du fait des deux barrages hydroélectriques. Les lamproies sont bloquées à une quinzaine de kilomètres de la mer par le premier barrage infranchissable de la Roche qui boit. La méthode utilisée pour échantillonner les lamproies est celle mise au point par Lasne et al. (2010) permettant de prélever plus efficacement les individus de très petite taille que par pêche électrique. La méthode s’appuie sur l’utilisation d’un outil dérivé du filet de Surber, permettant de prélever les ammocètes de façon standardisée. Cette enceinte permet de réaliser des prélèvements ponctuels, à la manière des EPA. La réalisation d’un point de prélèvement se déroule en plusieurs étapes. Après avoir localisé un microhabitat favorable, une caisse est enfouie dans le substrat jusqu’à une profondeur d’environ 15 cm. L’opérateur prélève alors le substrat et le dépose dans le filet. La colonne d’eau dans la caisse est filtrée et les sédiments dans le filet déposés sur un tamis afin de récupérer toutes les ammocètes. Ces dernières sont mesurées et des prélèvements génétiques sont effectués lorsque leur taille le permet. Un total de 30 prélèvements maximum est effectué par station. Cette couche donne les localisations de ces secteurs d'étude.

Observatoire Sélune : abondances en écrevisses signal (printemps 2019) (selune:selune_abondance_IAE_201905)

L’écrevisse invasive Pacifastacus leniusculus, également appelée écrevisse de Californie ou Signal est présente sur le bassin de la Sélune depuis plusieurs années mais cantonnée à l’amont par les retenues d’eau des barrages. Son habitat potentiel va être considérablement étendu du fait de la renaturation de la vallée de la Sélune. L’objectif de ce suivi est de décrire si, et à quelle vitesse les Pacifastacus colonisent l’aval de la Sélune au fur et à mesure de son retour à un état lotique ("rivière courante"), et si de là elles colonisent les affluents auparavant inaccessibles car débouchant directement dans les retenues d’eau. Le suivi est réalisé à travers deux campagnes annuelles de suivi, au printemps et à l’automne. La présence de Pacifastacus est recherchée par piégeage via l’Indice d’Abondance Ecrevisse IAE. L’IAE est réalisé sur les stations les plus sensibles du front de colonisation et consiste à poser 15 nasses non appâtées durant 24 heures, installées tous les 10 mètres au minimum. L'abondance en Pacifastacus est obtenu par comptage des individus capturés et en prenant en compte l'effort de capture.

Observatoire Sélune : abondances en écrevisses signal (automne 2019) (selune:selune_abondance_IAE_201910)

L’écrevisse invasive Pacifastacus leniusculus, également appelée écrevisse de Californie ou Signal est présente sur le bassin de la Sélune depuis plusieurs années mais cantonnée à l’amont par les retenues d’eau des barrages. Son habitat potentiel va être considérablement étendu du fait de la renaturation de la vallée de la Sélune. L’objectif de ce suivi est de décrire si, et à quelle vitesse les Pacifastacus colonisent l’aval de la Sélune au fur et à mesure de son retour à un état lotique ("rivière courante"), et si de là elles colonisent les affluents auparavant inaccessibles car débouchant directement dans les retenues d’eau. Le suivi est réalisé à travers deux campagnes annuelles de suivi, au printemps et à l’automne. La présence de Pacifastacus est recherchée par piégeage via l’Indice d’Abondance Ecrevisse IAE. L’IAE est réalisé sur les stations les plus sensibles du front de colonisation et consiste à poser 15 nasses non appâtées durant 24 heures, installées tous les 10 mètres au minimum. L'abondance en Pacifastacus est obtenu par comptage des individus capturés et en prenant en compte l'effort de capture.

Observatoire Sélune : placettes sanctuarisées (en attente validation) (selune:selune_placette_sanctuarisation)

Observatoire Sélune : secteurs d'étude des écrevisses (automne 2018) (selune:selune_secteurs_IAE_201810)

L’écrevisse invasive Pacifastacus leniusculus, également appelée écrevisse de Californie ou Signal est présente sur le bassin de la Sélune depuis plusieurs années mais cantonnée à l’amont par les retenues d’eau des barrages. Son habitat potentiel va être considérablement étendu du fait de la renaturation de la vallée de la Sélune. L’objectif de ce suivi est de décrire si, et à quelle vitesse les Pacifastacus colonisent l’aval de la Sélune au fur et à mesure de son retour à un état lotique ("rivière courante"), et si de là elles colonisent les affluents auparavant inaccessibles car débouchant directement dans les retenues d’eau. Le suivi est réalisé à travers deux campagnes annuelles de suivi, au printemps et à l’automne. La présence de Pacifastacus est recherchée par piégeage via l’Indice d’Abondance Ecrevisse IAE. L’IAE est réalisé sur les stations les plus sensibles du front de colonisation et consiste à poser 15 nasses non appâtées durant 24 heures, installées tous les 10 mètres au minimum. Cette couche donne les localisations de ces stations.

Observatoire Sélune : secteurs d'étude des écrevisses (printemps 2019) (selune:selune_secteurs_IAE_201905)

L’écrevisse invasive Pacifastacus leniusculus, également appelée écrevisse de Californie ou Signal est présente sur le bassin de la Sélune depuis plusieurs années mais cantonnée à l’amont par les retenues d’eau des barrages. Son habitat potentiel va être considérablement étendu du fait de la renaturation de la vallée de la Sélune. L’objectif de ce suivi est de décrire si, et à quelle vitesse les Pacifastacus colonisent l’aval de la Sélune au fur et à mesure de son retour à un état lotique ("rivière courante"), et si de là elles colonisent les affluents auparavant inaccessibles car débouchant directement dans les retenues d’eau. Le suivi est réalisé à travers deux campagnes annuelles de suivi, au printemps et à l’automne. La présence de Pacifastacus est recherchée par piégeage via l’Indice d’Abondance Ecrevisse IAE. L’IAE est réalisé sur les stations les plus sensibles du front de colonisation et consiste à poser 15 nasses non appâtées durant 24 heures, installées tous les 10 mètres au minimum. Cette couche donne les localisations de ces stations.

Observatoire Sélune : secteurs d'étude des écrevisses (automne 2019) (selune:selune_secteurs_IAE_201910)

L’écrevisse invasive Pacifastacus leniusculus, également appelée écrevisse de Californie ou Signal est présente sur le bassin de la Sélune depuis plusieurs années mais cantonnée à l’amont par les retenues d’eau des barrages. Son habitat potentiel va être considérablement étendu du fait de la renaturation de la vallée de la Sélune. L’objectif de ce suivi est de décrire si, et à quelle vitesse les Pacifastacus colonisent l’aval de la Sélune au fur et à mesure de son retour à un état lotique ("rivière courante"), et si de là elles colonisent les affluents auparavant inaccessibles car débouchant directement dans les retenues d’eau. Le suivi est réalisé à travers deux campagnes annuelles de suivi, au printemps et à l’automne. La présence de Pacifastacus est recherchée par piégeage via l’Indice d’Abondance Ecrevisse IAE. L’IAE est réalisé sur les stations les plus sensibles du front de colonisation et consiste à poser 15 nasses non appâtées durant 24 heures, installées tous les 10 mètres au minimum. Cette couche donne les localisations de ces stations.

Observatoire Sélune : stations de suivi biocénose (2012-2027) (selune:selune_stations_suivi_biocenose)

Dans le cadre de l'observatoire Sélune ont été disposées des stations pilotes le long de la Sélune, réparties de l’amont à l’aval des barrages hydroélectriques. Les biocénoses aquatiques (incluant macroinvertébrés benthiques, biofilms, macrophytes...) y sont suivies. Ces stations permettent ainsi de comparer l'évolution de la biocénose aquatique à l'intérieur de la retenue avec celle en amont et en aval du barrage. Les caractéristiques physico-chimiques sont également suivies sur ces stations, avec des relevés mensuels de la température, du pH, de l'oxygène dissous et de la turbidité.

Sensibilite érosion (sdb:sensibilite)

Sensibilité à l'érosion

ORE AgrHys : Sites expérimentaux (ore:site_exp)

Sites Expérimentaux de l'Observatoire de Recherche en Environnement AgrHys

ORE AgrHys : Site de Kerbernez (ore:site_kbz)

Observatoire de Recherche en Environnement AgrHys, site de Kerbernez dans le Finistère.

ORE AgrHys : Site de Naizin (ore:site_nzn)

Observatoire de Recherche en Environnement AgrHys, site de Naizin, Morbihan.

Zone d'étude de l'Observatoire Sélune (selune:site_selune_L93)

L’effacement des barrages de la Sélune fait l’objet d’un programme scientifique initié en 2012 dans lequel des paramètres environnementaux sont suivis afin de fournir un réel retour d’expérience sur cette opération de restauration. En 2019 s’est mis en place un observatoire de données, chargé d’assurer la collecte et le traitement de ces paramètres (biotiques et abiotiques). Les données acquises à partir de 2012 et au moins jusqu’en 2027, seront centralisées grâce à un système d’information (SI) et mises à disposition des scientifiques conduisant des projets de recherche sur la Sélune et du grand public.

Sites d'étude du projet Parchemins (parchemins:sites_parchemins)

Sites d'étude du projet Paroles et Chemins de l'Agriculture Littorale (Parchemins), version provisoire.

Observatoire Sélune : stations de suivi de la végétation rivulaire (2015) (selune:station_veg_riv_selune_2015)

Observatoire Sélune : stations de suivi de la végétation rivulaire (2016) (selune:station_veg_riv_selune_2016)

Observatoire Sélune : stations de suivi de la végétation rivulaire (2017) (selune:station_veg_riv_selune_2017)

Observatoire Sélune : stations de suivi de la végétation rivulaire (2018) (selune:station_veg_riv_selune_2018)

Bretagne : Stations limnigraphiques et de qualité de l'eau (referentiel:stations_limni_qualite)

Stations limnigraphiques et stations de la qualité des eaux en Bretagne

Programme Selune : Stations de mesure - Eaux de surface (selune:stations_multiparametre)

Susceptibilite érosion (sdb:susceptibilite)

Susceptibilite à l'érosion

Temperature de jour (serie temporelle) MODIS sur la Bretagne (psn:tempjour_modis_bretagne)

Temperature de nuit (serie temporelle) MODIS sur la Bretagne (psn:tempnuit_modis_bretagne)

Observatoire Sélune : tronçons hydrographiques (selune:troncon_hydro_selune)

Tronçons hydrographiques extraits de la BD Topo v3 (IGN) sur le site d'étude de l'Observatoire Sélune.

Bretagne : Carte des sols (sdb:ucs_pp_bzh)

Carte régionale des sols de Bretagne

Unités INRAE (inr2ae:unites_inrae)

Barrages - Observatoire Sélune (selune:v_contexte_barrage)

Localisation des barrages de la Sélune sous la forme de points, avec des informations attributaires sur la nature et les caractérisques physiques des barrages.

Sols de Bretagne - Villaumur : carte des sols (sdb:villaumur_25000)

Carte pédologique de Villaumur au 1/25000.

Zonage des pentes fortes à 100m des cours d'eau en Bretagne (epandage:zonage_pente_bretagne)

Zonage des pentes fortes situées à moins de 100 mètres du réseau hydrographique et des surfaces en eau sur l'ensemble du territoire Breton. Cette couche a été produite dans le cadre de l'application cartographique "Epandage" développée et déployée par la DREAL de Bretagne et destinée à la simplification de la mise à jour des plans d‘épandage et à permettre aux exploitants de s’affranchir de la cartographie papier. Les pentes sont décomposées en 3 classes : 1 : pentes de 7 à 10% 2 : pentes de 10 à 15% 3 : pentes supérieures à 15%

There are currently no notifications for the service, click the feed icon to subscribe.